Unité mixte de recherche 1149

Unité mixte de recherche 1149

Équipe Réponses immunes innées chez l’enfant – rôle dans les infections et la réaction du greffon contre l’hôte

Les travaux de cette unité de recherche portent sur le rôle de différentes populations de lymphocytes à fonction innée chez l’enfant, et se situent dans deux grands axes :

  1. Dans la continuité de ses travaux antérieurs sur le dysfonctionnement de récepteurs NK dans les pathologies inflammatoires ou infectieuses, cette équipe de l’UMR 1149 détermine comment différentes molécules immunorégulatrices (Programmed-Death 1 PD-1; Prostaglandine E2 PGE2) inhibent les fonctions NK et favorisent l’évasion à la réponse immune au cours des infections virales chroniques et de certains cancers.
  2. Parallèlement aux cellules NK, cette équipe de recherche s’intéresse à une population de lymphocytes T semi-invariants à fonction innée présents dans les muqueuses, les cellules MAIT (Mucosal-Associated Invariant T cells), dont elle étudie l’ontogénie, les liens avec la flore microbienne digestive, et le rôle dans le contrôle des infections microbiennes et dans la réaction du greffon contre l’hôte après greffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ces travaux sont réalisés grâce à des interactions fortes avec les équipes cliniques de l’hôpital Robert-Debré.

Par ailleurs, l’UMR 1149 travaille avec :

  • Inserm U932, Institut Curie,
  • Institut Micalis, INRA, Jouy en Josas.

Les projets de recherche sont les suivants :

  • Expression de la molécule PD-1 sur les cellules NK : conséquences fonctionnelles et mécanismes régulateurs.
  • Prostaglandine E2 (PGE2) : un régulateur autocrine négatif des voies IL-15 et NKG2D dans la réponse NK.
  • Ontogénie des cellules MAIT dans la période néonatale et dans la période de reconstitution immune après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques chez l’enfant.
  • Développement des cellules MAIT chez l’enfant : relations avec la diversité et la fonction du microbiote intestinal.
  • Contribution des cellules MAIT dans le contrôle de la tuberculose latente versus tuberculose maladie chez l’enfant.

L’équipe Réponses immunes innées chez l’enfant de l’UMR 1149 est dirigée par le professeur Sophie Caillat Zucman (PU-PH)

Cette équipe se compose de chercheurs :

  • Pr Jean-Hughes Dalle, PUPH
  • Dr Mathilde de Menthon, PH
  • Dr Véronique Houdouin, MCUPH
  • Pr Michel Peuchmaur, PUPH
  • Dr Damien Sene, PUPH
  • Pr Ghislaine Sterkers, PUPH

d’ingénieurs et de techniciens :

  • Ghada Ben Youssef, AI
  • Marion Lambert, AI
  • Marie Tourret, IR

et d’étudiants (doctorants, post-doctorants).