Recherche en néonatologie

Recherche en néonatologie

Présentation des travaux de recherche

Recherche clinique

La recherche clinique à l’hôpital Robert-Debré repose sur un socle constitué de structures de recherche fondamentale et de structures dédiées à la recherche clinique.

Les structures de recherche clinique comprennent le centre d’investigation clinique (CIC) plurithématique et épidémiologie clinique et une URC (unité de recherche clinique) créée en 2011.

L’année 2011 a permis une forte structuration de la recherche, à l’occasion de l’appel d’offres des départements hospitalo-universitaire (DHU) et au tout début 2012, trois des projets dans lesquels l’hôpital Robert-Debré est fortement impliqué (FIRE, risques et grossesse) ou directement demandeur (PROTECT – Promoting research oriented towards early CNS therapies) ont été retenus.

Le service est aidé par l’unité d’épidémiologie clinique (UEC, dirigée par le Pr Corinne Alberti) et le CIC (centre d’investigation clinique dirigée par le Pr Évelyne Jacz-Aigrain) dans la réalisation des essais cliniques, qui assure l’interface entre les structures de recherche fondamentale et les services cliniques et de biologie. L’équipe est pluridisciplinaire et possède l’expérience en pharmacologie, physiologie et pathologie du développement, biostatistiques et épidémiologie, nécessaire aux recherches cliniques en pédiatrie (essai thérapeutique sur la corticothérapie post-natale chez le prématuré, essai PREMILOC, exploration de la sécrétion de mélatonine chez le nouveau-né, essai MELIP par exemple).

Recherche fondamentale

L’équipe de recherche du professeur Olivier Baud a pour thématique principale la neuroprotection du prématuré (UMR 1141).

Elle est impliquée dans l’investigation expérimentale des voies de réparation du cerveau en développement, dans l’exploration de nouvelles stratégies de neuroprotection et dans l’application clinique de ces recherches pré-cliniques. L’efficacité de la remyélinisation en cas de pathologies démyélinisantes adulte et/ou de lésions de la substance blanche immature fait actuellement l’objet d’un intérêt croissant. Ce phénomène est particulièrement mal documenté dans les pathologies du cerveau en développement. Il implique le recrutement de certaines catégories de cellules progénitrices oligodendrocytaires dont la différenciation permet d’éviter la dégénérescence axonale puis l’atrophie. Cependant, le contrôle de ce processus par la régulation épigénétique de certains gènes impliqués dans la différenciation oligodendrocytaire, l’âge, le type lésionnel, la qualité de la reperfusion, le statut énergétique du tissu reste largement incompris. C’est précisément ce contrôle de la réparation que nous développons au laboratoire afin de promouvoir des stratégies originales de neuroprotection vis-à-vis d’une atteinte périnatale.

Les principaux objectifs de la recherche sont :

  • l’analyse des processus moléculaires impliqués dans la maturation oligodendrocytaire et donc la réparation de lésions cérébrales induites en période péri-néonatale,
  • la recherche des meilleures stratégies thérapeutiques pour promouvoir cette réparation.

La translation clinique de résultats expérimentaux est largement soutenue par le centre périnatal et CIC/CIC-EC de l’hôpital Robert-Debré et le RTRS (réseau thématique de recherche et de soins) Prem-Up.